Isolation du sol pendant la construction : quelles techniques ?

Pour les travaux de construction de votre maison, il est important de penser à l’efficacité énergétique de votre logement. Elle passe notamment par une bonne isolation des sols.
En construction neuve, il existe plusieurs possibilités pour isoler les sols. L’isolation par le dessous est possible si vous prévoyez un vide sanitaire ou un local non chauffé sous la maison. Cependant, si vous n’envisagez pas de vide sanitaire ou que le terrain ne vous permet pas d’en installer un, l’isolation par le dessus du sol est aussi possible.
Comment isoler les sols de votre maison neuve ? Zoom sur l’isolation du sol lors de la construction. (si vous possédez une maison déjà construite, lisez cet article sur l’isolation du sol en rénovation)

L’importance de l’isolation des sols pendant la construction

La consommation d’énergie est un point essentiel à garder en tête tout au long de vos travaux. Pour limiter vos besoins en chauffage et augmenter l’efficacité thermique et énergétique de votre logement, l’isolation des sols, des murs, mais aussi des combles et de la toiture est primordiale.
Contrairement à la rénovation, la construction vous donne plus de possibilités pour l’isolation de votre sol. Sachez que les déperditions de chaleur au niveau du sol peuvent être réduites de 7 à 10% en choisissant la bonne technique d’isolation (isolation par le dessus, par le dessous, dalle flottante, panneaux isolants…) et les bons matériaux isolants (laine de verre, laine de roche, fibre de bois, polystyrène, liège…)

Isoler le sol quand on a un vide sanitaire

Lors de la construction d’une maison ou d’un bâtiment, le vide sanitaire permet de limiter les remontées d’eau, de vapeur d’eau et d’humidité à l’intérieur du logement.
Si vous prévoyez un vide sanitaire, une cave ou un garage en sous-sol, vous pourrez alors opter pour une isolation par le dessous.
Dans ce cas, il s’agit de l’installation de matériaux isolants sous le plancher en passant par le vide sanitaire ou la pièce en dessous.
Un système de pare-vapeur peut aussi être judicieux avant la pose de l’isolant.

Isoler le sol d’une maison construite sur un terre-plein

Contrairement à la maison sur vide sanitaire, ce type de bâtiment a un plancher directement sur la terre : le terre-plein. Lors de la construction, vous pouvez donc prévoir l’isolation avant de couler la dalle. Ce sera la technique la plus efficace.
En effet, l’isolation en sous-face évite les ponts thermiques entre le mur et la dalle.

Les différentes techniques d’isolation des sols

Pour isoler les sols, il existe différentes techniques qui passent par le dessus ou par le dessous. Pour une construction, vous aurez plus de souplesse pour choisir la bonne isolation. Faites votre choix en amont, avant que la dalle ne soit coulée.

L’isolation solidarisée

Dans ce cas, les travaux commencent en couvrant le terre-plein ou le sol existant d’isolant avant de couler la dalle. Un film plastique étanche est aussi mis en place. La dalle est coulée sur un treillis armé. L’épaisseur de l’isolant permet de renforcer la résistance thermique du sol.

L’isolation en dallage désolidarisé

On opte généralement pour ce type d’isolation pour les grandes surfaces. La mise en oeuvre se fait avec des panneaux installés à la verticale en périphérie. On parle aussi de chape flottante. Dans cette installation, la chape est en effet désolidarisée des murs extérieurs.

Le plancher hourdis

Aussi appelé plancher à entrevous, ce système implique l’installation de poutrelles en béton et de hourdis (polystyrène ou bois). Les entrevous et les poutrelles forment le fond de coffrage. Une armature en treillis est ajoutée afin de pouvoir couler le béton dessus. La mise en oeuvre de ce type de plancher est assez simple lors d’une construction neuve.

La pose d’isolants en panneaux au plafond du sous-sol

Pour vos travaux d’isolation du sol, s’il y a un vide sanitaire prévu sous votre maison ou une cave, vous pourrez alors isoler en collant ou en vissant un panneau isolant au plafond par en dessous.

Le choix des matériaux isolants pour votre sol

Après avoir choisi la bonne technique d’isolation en fonction de votre maison, vous devrez sélectionner les bons matériaux isolants. Le prix peut varier du simple au triple selon votre choix. Pensez à vérifier la conductivité des matériaux, leur épaisseur, leur résistance technique et leur résistance à la compression.
Parmi les matériaux les plus utilisés pour l’isolation des sols, mais aussi des murs, classés par prix et performances thermiques, on retrouve :

  • la laine de roche ou de verre ;
  • le liège ;
  • la laine végétale (lin, chanvre) ;
  • la fibre de bois ;
  • le polystyrène ;
  • le polyuréthane ;
  • la ouate de cellulose.

Chaque produit a ses propres caractéristiques : pour trouver celui qui s’adapte le mieux à votre logement, demandez conseil au professionnel qui effectuera vos travaux.

L’isolation phonique et thermique des murs et des sols lors des travaux

Lorsqu’on évoque les enjeux de l’isolation lors de la construction d’une maison, on pense souvent à l’aspect énergétique. N’oubliez pas également que l’isolation phonique et acoustique est importante. Lors du choix des matériaux isolants (laine de verre, laine de roche, fibre de bois, polystyrène, liège…), vérifiez donc leur capacité à isoler phoniquement.
Prenez aussi en compte que l’isolation des murs et de la toiture est importante pour que votre maison puisse bénéficier d’une qualité énergétique optimale.

Se chauffer au vert