Les techniques et matériaux pour isoler sa toiture-terrasse

Isoler votre toiture-terrasse représente jusqu’à 30 % de chaleur en plus pour votre maison (Source : ADEME). Pour réduire la consommation d’énergie, l’isolation de toit-terrasse répond à des normes de performance énergétique.
Quelle solution d’isolation thermique offre la meilleure protection à votre toit plat ? Comment isoler les toitures-terrasses pour supprimer les ponts thermiques ?
Techniques d’isolation, choix des matériaux isolants, prix des travaux, retrouvez les informations pour bien isoler votre toit-terrasse.

Quelle résistance thermique pour ma toiture-terrasse ?

L’Arrêté du 22 mars 2017 relatif à l’isolation thermique des bâtiments définit les résistances thermiques minimales des parois. La résistance thermique minimale comprend celles de la paroi et de l’isolant. Elle est exprimée en coefficient R.
Quel R pour une bonne isolation de ma toiture-terrasse ? Quelle est l’épaisseur d’isolation optimale d’un toit-terrasse ?

La résistance thermique minimale des toitures-terrasses

L’Article 2 de l’Arrêté du 22 mars 2017 définit le coefficient R des toitures-terrasses à 3,3 m². K/W. Il existe 3 cas où la résistance thermique minimale peut être réduite à un R de 3 m². K/W :

  • l’épaisseur d’isolation entraîne des travaux de modifications sur les huisseries, garde-corps ou équipements techniques ;
  • l’épaisseur d’isolation entrave l’évacuation réglementaire des eaux usées ;
  • l’épaisseur et le type d’isolant alourdissent la structure du toit au-delà des limites réglementaires.

Quel R pour une bonne isolation de ma toiture-terrasse ?

Pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique, le R de votre toiture-terrasse doit être supérieur ou égal à 4,5 m². K/W (Source : Article 18 bis de l’annexe IV du CGI).

Quelle est l’épaisseur d’isolation optimale d’un toit-terrasse ? L’épaisseur d’isolation recommandée dépend du type d’isolant utilisé. Plus le R du revêtement d’isolation est élevé, plus il est isolant. Les fabricants de matériaux isolants ont l’obligation de mentionner les caractéristiques de chaque produit.

Les solutions d’isolation de toit-terrasse

Les techniques d’isolation des toitures-terrasses sont régies notamment par les DTU 43.1 à 43.5 et le DTU 20.12. Quelle technique d’isolation privilégier selon le type de toiture-terrasse ? Découvrez les différentes solutions pour isoler la toiture plate de votre maison.

Isolation par l’extérieur (ITE) VS isolation par l’intérieur

Il est possible d’isoler les toitures-terrasses par l’extérieur ou par l’intérieur. Isoler son toit plat par l’intérieur ne pare cependant pas suffisamment la vapeur d’eau.
L’isolation par l’extérieur est donc la solution de protection la plus efficace pour votre toiture plate. Ceci contrairement aux toitures inclinées où l’on peut supprimer efficacement les ponts thermiques en isolant les combles.

Garantir l’étanchéité à l’eau et l’air par type d’élément porteur

Pour l’isolation des toitures plates, l’étanchéité à l’eau et l’étanchéité à l’air vont de pair. On isole ainsi un toit plat par toiture chaude ou toiture froide. La solution d’isolation thermique dépend du matériau de l’élément porteur du toit plat.
On distingue trois types d’éléments porteurs :

  • l’élément porteur en maçonnerie ;
  • l’élément porteur en tôles d’acier nervurées (TAN) ;
  • l’élément porteur en bois ou panneaux à base de bois.

Quelle solution d’isolation adopter en fonction de l’élément porteur ?

La Chambre syndicale française de l’étanchéité (CSFE) et la FFB publient régulièrement sur l’isolation des toitures-terrasses. Les solutions d’isolation thermique présentées sont basées sur leurs recommandations professionnelles.

L’élément porteur est en maçonnerie

Lorsque le support est en maçonnerie, les NF DTU 43.1 et 20.12 imposent une technique en toiture chaude. Le système isolant doit être installé au-dessus de l’élément porteur. Par convention, il est placé sous le revêtement d’étanchéité. Lorsqu’il est placé au-dessus du revêtement d’étanchéité, on parle d’isolation inversée.

L’élément porteur est en TAN

Lorsque le support est en TAN, le NF DTU 43.3 privilégie la technique d’isolation en toiture chaude. La protection isolante est placée au-dessus de l’élément porteur et sous le revêtement d’étanchéité. On peut insérer une membrane pare-vapeur entre le matériau isolant et l’élément porteur. Tout dépend du taux d’hygrométrie du bâtiment et des caractéristiques de la TAN.

L’élément porteur est en bois

Lorsque le support est en bois, le NF DTU 43.4 s’applique pour les toits plats. La technique en toiture chaude est recommandée pour les bâtiments présentant un faible ou moyen taux d’humidité. La protection isolante est installée au-dessus de l’élément porteur.

Isolants de toitures-terrasses et prix des travaux d’isolation

Isoler votre toiture plate améliore votre confort thermique tout en réduisant vos factures de chauffage. Quel isolant choisir pour votre toiture-terrasse ? Combien coûtent les travaux d’isolation ?

Quel isolant pour mon toit-terrasse ?

La surface d’un toit plat est soit inaccessible, soit accessible aux piétons, véhicules ou pour l’entretien seulement. Polyuréthane, membrane de verre, XPS, apprenez quel revêtement isolant choisir selon la configuration de la toiture.

La roche et la mousse phénolique en toiture inaccessible

Comme pour isoler les combles, la laine de roche est parfaite en ITE. La mousse phénolique en panneaux est également un produit efficace en extérieur.

Le polyuréthane et le verre en toiture-terrasse accessible

Les isolants de classes B, C et D sont indiqués pour les toitures-terrasses accessibles. La mousse de polyuréthane, la perlite fibrée et la laine de verre sont recommandées. Le verre cellulaire en mousse ou panneau minéral convient également. Les isolants de classe B sont réservés aux toits plats accessibles seulement pour l’entretien.

Le polystyrène extrudé (XPS) : le matériau isolant en isolation inversée

En isolation inversée, seul le polystyrène extrudé garantit l’étanchéité à l’air de votre toiture-terrasse. On appelle le polystyrène extrudé XPS ou PSX.

Combien coûtent les travaux pour isoler mon toit plat ?

Le prix des travaux d’isolation de toit-terrasse dépend :

  • de la surface du toit ;
  • du système d’isolation ;
  • du coût de l’isolant ;
  • du coût de la pose.

Les prix des travaux de couverture d’un toit plat varient entre 5000 et 12 000 euros. Il est donc important d’effectuer plusieurs devis.

Les aides aux travaux d’isolation de toiture-terrasse

Vous pouvez bénéicier d’aides pour financer vos travaux de rénovation énergétique, notamment :

  • Ma Prime Rénov’ et les aides de l’ANAH ;
  • le Coup de pouce isolation avec par exemple la Prime énergie d’EDF ;
  • le prêt éco PTZ et diverses aides locales.

Pour bénéficier d’une prime, un professionnel qualifié RGE doit réaliser vos travaux d’isolation.

L’isolation de votre toit-terrasse évite les déperditions de chaleur et vous fait réaliser des économies d’énergie. Pourquoi ne pas comparer dès à présent les devis d’artisans-couvreurs pour réduire votre facture de chauffage ?

Se chauffer au vert