Choisir d’investir dans pompe à chaleur hybride

Pourquoi choisir une pompe à chaleur hybride ? De plus en plus de Français choisissent cette nouvelle technologie de production de chauffage et d’eau chaude. On l’appelle aussi chaudière hybride. La pompe à chaleur hybride regroupe une pompe à chaleur air/eau et une chaudière à condensation. Choisir une pompe à chaleur hybride, c’est bénéficier des dernières innovations des deux technologies. La pompe à chaleur hybride permet également de maximiser les économies d’énergie. Elle choisit, en fonction de la température extérieure, le mode de production d’énergie le plus efficace et le moins coûteux. La pompe à chaleur hybride dispose d’un double système intelligent. Accompagnée d’un effort d’isolation, la PAC hybride vous permet vraiment de faire des économies.

Pourquoi choisir une pompe à chaleur hybride ?

La pompe à chaleur hybride est une solution technologique très performante. Le chauffage est la dépense énergétique la plus élevée dans une maison. L’eau chaude sanitaire (pour la vaisselle et les douches) consomme également beaucoup d’énergie.Vouloir réduire les factures liées aux dépenses d’énergie est la première et bonne raison de chercher à installer une pompe à chaleur. Mais pourquoi choisir une pompe à chaleur hybride ? Votre vieille chaudière ou votre ballon d’eau chaude électrique sont probablement à changer. La pompe à chaleur hybride fournit les deux, en un seul appareil. C’est la seconde bonne raison !Les pompes à chaleur hybrides se composent d’une chaudière à condensation haute performance et d’une PAC air/eau. Elles vous aident aussi à réduire drastiquement vos émissions de gaz à effet de serre et de polluants.

La pompe à chaleur air/eau d’une PAC hybride

Le principe de la pompe à chaleur air/eau est écologique. La PAC air/eau prélève l’air extérieur et en extrait les calories pour les réchauffer. Puis elle les transmet à un circuit de chauffage. Cela peut être un réseau d’émetteurs de logement, comme des radiateurs basse température ou un plancher chauffant. La pompe à chaleur se compose :

  • d’une unité extérieure ;
  • d’une unité intérieure ;
  • d’un réseau de raccordement au circuit de chauffage.

La PAC air/eau peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire.

La chaudière à condensation de la PAC hybride

La PAC hybride se compose aussi d’une chaudière à condensation. C’est un système innovant qui a déjà quelques années, mais qui bénéficie de modernisations. Elle fournit un très bon rendement parce qu’elle récupère la chaleur des fumées pour chauffer l’eau du chauffage. On l’appelle chaudière HPE (haute performance énergétique). Le rendement de la chaudière à condensation est supérieur à 100 %.Il en existe de nombreux types : murales, au sol, à ventouse, à évacuation par le conduit de cheminée. Certaines intègrent un ballon d’eau chaude sanitaire, d’autres non. Certaines sont à gaz, d’autres fonctionnent au fioul. Par rapport à une chaudière classique, la chaudière à condensation fournit de 15 à 30 % d’économie d’énergie.

Les atouts de la pompe à chaleur hybride

Si vous prévoyez l’installation d’une chaudière hybride — ou pompe à chaleur hybride — pour de la rénovation, vous avez vu juste ! Choisir une pompe à chaleur hybride est la solution de chauffage idéale. La pompe à chaleur hybride remplace facilement une ancienne chaudière. Les modèles sont compatibles avec toute la tuyauterie et les anciens radiateurs déjà présents.Les chaudières hybrides disposent d’un pilotage électronique. Il active le mode le plus économique en fonction des besoins du logement et des conditions climatiques. Selon la période de l’année ou vos envies, vous sélectionnez le mode de marche. Deux modes automatiques existent : économique et écologique. Avec le premier, le système fournit le chauffage en choisissant l’énergie qui a le meilleur rendement. Il convient pour les périodes hivernales. Le mode écologique privilégie la PAC et répond aux besoins de chauffage et d’eau chaude d’un ménage à la mi-saison.Une PAC hybride couvre la quasi-totalité des besoins d’un logement sur l’année à partir des énergies renouvelables, aussi bien en mode pompe à chaleur seule qu’en mode hybride.

À quoi faut-il penser avant d’installer une pompe à chaleur hybride ?

Pour que ce mode de chauffage écologique fonctionne, il faut installer une unité extérieure. Si les avantages sont nombreux, le bruit est un élément à prendre en compte. En ville, positionnez bien l’unité extérieure loin de vos voisins. Opter pour une pompe à chaleur hybride est plus coûteux qu’une chaudière classique. Il faut ajouter le prix de la PAC air/eau à celui d’une chaudière à condensation seule. Le coût des travaux sera aussi plus élevé, car cela nécessite d’installer une liaison hydraulique entre la PAC et la chaudière à condensation. Des aides existent pour compenser le surcoût du choix d’une PAC hybride :

  • la prime à la conversion des chaudières ;
  • le crédit d’impôt de 30 % sur le coût des travaux ;
  • la prime de l’ANAH MaPrim’revov ;
  • la prime de l’ANAH Habiter Mieux sérénité ;
  • la TVA à taux réduit.

Gardez à l’esprit que l’Ademe conseille d’investir dans une PAC hybride au cop minimum de 3 (sur une échelle de 7). Plus ce coefficient de performance est élevé, moins vous consommez d’énergie.

Chauffage écologique et énergies vertes