Pompe à chaleur : quels radiateurs installer ?

Les pompes à chaleur fonctionnent désormais avec des radiateurs traditionnels. Plus besoin de se lancer dans des travaux coûteux pour l’installation d’un sol chauffant, les radiateurs existants dans l’habitat peuvent être conservés. Le point sur les types de radiateurs compatibles avec les pompes à chaleur et leur consommation d’énergie.

Quelle pompe à chaleur utiliser avec des radiateurs ?

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur qui n’utilisent pas la même source d’énergie pour fonctionner.

  • La pompe à chaleur eau/eau nécessite un point d’eau à proximité pour être alimentée.
  • La pompe à chaleur géothermique offre le chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire. Son installation est plus coûteuse, car elle impose des sondes géothermiques placées dans le sol du terrain.
  • La pompe à chaleur air-eau est la plus utilisée dans les appartements. Son coût est moindre que les deux autres modèles, et elle affiche de bonnes performances, même quand les conditions climatiques ne sont pas au rendez-vous.
  • La pompe à chaleur aérothermique fonctionne grâce aux calories présentes dans l’air. Son utilisation est respectueuse de l’environnement et elle offre de nombreux avantages, surtout sur le plan économique.

La pompe air-eau compte donc de nombreux avantages et c’est aussi celle-ci qui convient le mieux au couplage avec des radiateurs.

Consommation d’énergie : l’atout des pompes à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage destiné à produire de l’eau chaude sanitaire (avec un ballon d’eau chaude spécifique) et du chauffage. Son installation a pour but de réaliser des économies d’énergie et de réduire l’empreinte carbone tout en offrant un rendement intéressant : avec moins d’énergie consommée, la PAC est capable de produire un niveau de chaleur confortable pour l’habitation.
Néanmoins, choisir une pompe à chaleur demande un investissement financier puisque son coût d’installation est plus important que celui, par exemple, de la mise en place d’une chaudière. Et dans le cadre d’un système de chauffage central, dont la pompe à chaleur est l’organe clé, l’eau chauffée par cette dernière va transiter jusqu’aux radiateurs de la maison. À la seule condition que ceux-ci soient compatibles. Il est donc souvent nécessaire de revoir son installation complète, ou de s’adapter aux radiateurs de l’habitation pour choisir sa PAC.

Les radiateurs compatibles avec les PAC

Il existe deux types de pompes à chaleur qui déterminent la température de l’eau qui circule dans tout le système de chauffage : les pompes haute température et les pompes basse température. Aussi, pour garantir une installation efficace, vos radiateurs doivent eux aussi être à haute température ou à basse température pour un couplage adéquat.

Pompe à chaleur haute température et radiateurs haute température

L’eau circulant dans le système de chauffage orchestré par une pompe à chaleur haute température atteint les 65 °. Le prix à l’achat de ce type de pompe est plus important. En revanche, elle permet de conserver les vieux radiateurs à eau haute température en supprimant uniquement la chaudière au gaz ou au fioul. La rénovation globale peut donc se révéler moins chère. Si des économies sont réalisables sur ce point, la consommation électrique sera de son côté plus importante, le compresseur nécessitant plus d’énergie pour son bon fonctionnement.

Pompe à chaleur basse température et radiateurs basse température

C’est ici le couplage le plus intéressant en matière de rendement et de consommation énergétique. L’eau circule à une température comprise entre 35 et 45 °. Le COP (l’indicateur de rendement utilisé pour les pompes à chaleur) est meilleur : le fonctionnement du compresseur demande moins d’électricité et permet de réaliser jusqu’à 10 % d’économie d’énergie. Le confort thermique est toujours assuré. Avec cette solution, les radiateurs en acier, en fonte et en aluminium sont compatibles.

Comment bien choisir son système de chauffage ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir votre système de chauffage :

  • La zone géographique de l’habitation : en fonction du climat, il est préférable d’opter pour un couplage haute température. Dans les régions plus froides, votre circuit de chauffage doit être assez efficace pour chauffer votre maison. Au contraire, là où le temps est plus doux, le choix d’un circuit basse température est conseillé.
  • L’isolation de la maison. Dans le cas des constructions neuves, une pompe à chaleur et des radiateurs basse température sont suffisants pour assurer le confort thermique.
  • Travaux de rénovation : si une chaudière est déjà installée, elle est généralement utilisée avec des radiateurs en fonte. Le remplacement de la chaudière passe systématiquement par une PAC haute température.

Avant de se lancer dans l’installation complète d’une pompe à chaleur et de radiateurs, il peut s’avérer utile de faire le point avec un professionnel. En fonction de la surface à chauffer, de vos besoins, des critères cités ci-dessus, il est le mieux placé pour vous apporter un avis éclairé. Son intervention est également utile pour vous permettre de bénéficier d’aides pour financer les travaux. Faire le choix d’une solution de chauffage comprenant les radiateurs, c’est également optimiser vos consommations d’énergie, et donc, de réaliser des économies.

Se chauffer au vert