Pompe à chaleur pour remplacer une chaudière au fioul

L’État s’est donné comme objectif zéro chaudière fioul d’ici 2030. De nombreuses aides existent pour à la fois enlever la chaudière fioul et poser une pompe à chaleur air/eau.
Mais cela ne répond pas à la question : est-ce faisable chez moi ? Techniquement, les travaux pour remplacer sa chaudière au fioul sont réalisables partout. Une pompe à chaleur se connecte sur un réseau de radiateurs existant, sous certaines conditions. Une pompe à chaleur air/eau se compose d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. La première comporte l’évaporateur, le compresseur, le condenseur. La seconde est un gros ventilateur qui capte l’air extérieur. Des restrictions existent, notamment concernant le bruit de l’unité extérieure. Si vous avez des voisins proches, étudiez bien la question. Dans cet article, nous tentons de vous donner des informations utiles à votre projet.

Faire un état des lieux des aides pour remplacer sa chaudière au fioul

Les anciennes chaudières au fioul doivent disparaître. Profitez de l’occasion, les aides pour remplacer sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur air/eau sont nombreuses en France. Le démontage de la cuve à fioul bénéficie d’un crédit d’impôt de 50 % sous condition de ressources. En 2020, seuls les ménages aux revenus modestes sont éligibles.Le crédit d’impôt s’applique sur les travaux d’installation d’une pompe à chaleur air/eau. En 2020, il est forfaitaire et crédité l’année suivant les travaux. Le crédit d’impôt atteint le montant de 2000 euros. À condition que votre PAC respecte les critères d’efficacité énergétique suivants :

  • au moins 126 % pour une PAC basse température ;
  • au moins 111 % pour une PAC moyenne ou haute température.

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt et cumuler :

  • la prime « Coup de Pouce », versée dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (jusqu’à 5400 euros) ;
  • l’aide « Habiter Mieux sérénité » de l’ANAH, si le gain énergétique est d’au moins 25 % ;
  • la prime « MaPrimRevov » de l’ANAH (non cumulable avec l’aide Habiter Mieux, jusqu’à 4000 euros) ;
  • la TVA à taux réduit (5,5 %).

Remplacer sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur : le point technique

La pompe à chaleur air/eau produit de l’énergie pour le chauffage. Mais il faut en premier lieu dimensionner sa puissance pour avoir le même niveau de chauffage dans la maison qu’avec la chaudière (faire un bilan énergétique).
Ensuite, il faut savoir si vous la connectez ou non aux radiateurs existants. Une pompe à chaleur peut diffuser l’eau chaude dans n’importe quel émetteur du logement (plancher chauffant, radiateur, soufflerie). Si vos radiateurs sont très anciens, la pompe à chaleur haute température est nécessaire. La pompe à chaleur classique est un équipement qui ne chauffe pas autant l’eau du chauffage qu’une chaudière au fioul. Des émetteurs basse température suffisent. Puis vous déterminez le lieu d’implantation de l’unité extérieure. Elle produit une nuisance sonore pour le voisinage (35 à 58 dB). À la campagne, ce n’est pas un problème. En ville, des solutions existent :

  • évitez de l’implanter en limite de propriété ;
  • créez un confinement sonore ;
  • concevoir une structure antibruit.

La question de l’eau chaude sanitaire

Votre chaudière au fioul actuelle produit-elle votre eau chaude pour la douche et la cuisine ? Techniquement, une chaudière au fioul, bois ou gaz peut soit produire directement l’eau chaude, soit la stocker dans un ballon et chauffer le ballon.
Votre installation peut aussi être différente. Vous pouvez avoir une chaudière fioul sans production d’eau chaude sanitaire. Dans ce cas, vous avez probablement un ballon électrique, un « cumulus ».
Suivant que vous vous trouvez dans l’une ou l’autre situation, le remplacement de la chaudière fioul n’a pas le même impact.
Techniquement, une pompe à chaleur peut produire de l’eau chaude sanitaire en plus du chauffage. Économiquement, le choix n’est pas neutre. Le prix de la PAC augmente si le système produit l’eau chaude sanitaire.
Mais pensez-y : plus votre installation de chauffage est simple, mieux c’est, pour l’entretien, pour les économies d’énergie et la transition énergétique.

Une pompe à chaleur hybride n’est-elle pas une solution pour vous ?

Production d’eau chaude ou pas ? La pompe à chaleur de type hybride mérite que vous vous posiez la question. En effet, plusieurs situations peuvent conduire à remplacer sa chaudière au fioul par une PAC hybride :

  • vous habitez dans une région froide ;
  • votre logement a de gros besoins énergétiques ;
  • vous préférez avoir deux systèmes de chauffage et sanitaire.

La pompe à chaleur hybride combine une PAC et une chaudière à condensation gaz ou fioul haute performance. Elle arbitre en temps réel et active toujours le mode qui a le meilleur rendement. Elle vous aide à réduire votre consommation énergétique. Certains modèles de PAC hybride proposent une pompe à chaleur, une chaudière fioul et un ballon d’eau chaude pour alimenter la salle de bain et la cuisine.

Se chauffer au vert