Aménagement d’une pompe à chaleur : la réglementation en vigueur

La PAC permet de réaliser une économie d’énergie de 35 %. Utile pour offrir un confort thermique, la pompe à chaleur offre de nombreux avantages. Le modèle de type air/eau donne droit à des subventions et primes à l’énergie. Toutefois, avant de se lancer dans cette amélioration énergétique, des précautions sont à prendre. La réglementation pour installer une pompe à chaleur est précise en ce qui concerne les nuisances. Bruit et vibrations font partie des points sur lesquels vous concentrer. Vous devrez également y penser pour choisir le bon installateur pour votre projet. La qualification RGE est d’ailleurs essentielle pour percevoir des aides financières.

Limiter les nuisances sonores de la pompe à chaleur

Le bruit est le principal inconvénient des pompes à chaleur. Le décret 31 août 2006 sert de référence. Avant de bénéficier d’une chaleur géothermique, vous devez aussi consulter la norme NF S 31-010. Pour ne pas gêner le voisinage, l’emplacement est essentiel. Pour commencer, les endroits avec de l’écho sont à éviter. La cour intérieure d’un immeuble et certaines parties d’une maison sont à oublier pour une PAC. L’installateur de pompes à chaleur conseillera une installation en hauteur pour réduire le bruit. Lorsque ce n’est pas possible, une isolation acoustique s’impose. Des cloisons peuvent être mises en place autour de la pompe à chaleur.

Pour conserver un confort acoustique, la PAC doit être placée loin des pièces de vie. Le même réflexe est à adopter pour les fenêtres. La réglementation pour installer une pompe à chaleur a fixé des niveaux sonores. Lorsqu’elle est en fonctionnement, le bruit ne doit pas dépasser 5 décibels le jour. La nuit, elle ne doit pas produire plus de 3 décibels afin de préserver le voisinage.

La réglementation pour installer une pompe à chaleur et limiter les inconvénients

Il existe également d’autres règles pour éliminer les principales nuisances liées à l’installation d’une pompe pour chauffage. Le socle doit être adapté. Lors des travaux d’aménagement, il faudra opter pour un modèle robuste avec un poids élevé. Le béton fait partie des meilleures options puisqu’il peut être équipé de plots spécifiques. Ils vont bloquer les vibrations.

Hormis le bruit, les vibrations dues à la puissance de l’équipement peuvent être gênantes. Vous devez éviter les vibrations qui peuvent aller jusque chez votre voisin. Si le recours à ce système sanitaire possède bien des avantages, l’environnement visuel doit aussi être préservé. Demandez conseil à votre artisan spécialisé dans les PAC. Il vous indiquera le meilleur endroit pour ces systèmes. Vous trouverez comment limiter les nuisances de cette unité frigorigène.

Faire appel à un artisan agréé

La réglementation pour installer une pompe à chaleur exige de trouver un expert. Il doit disposer d’un agrément préfectoral. Ce point est indispensable pour une pompe à chaleur réversible d’une puissance supérieure à 12 kW. La manipulation de fluides frigorigènes exige des précautions. Un expert pourra veiller aux installations tout en préservant ce fluide.

Pour pouvoir bénéficier d’aides financières, le professionnel choisi doit être qualifié RGE. Cette distinction assure qu’il possède les compétences pour installer une pompe à chaleur. Les pompes à chaleur géothermiques entrent dans le cadre de l’amélioration énergétique. Vérifiez cet agrément avant de choisir un artisan pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.

Les aides financières pour installer une pompe à chaleur

La prime conversion chaudière

Selon l’ancienneté de votre chaudière, le passage à une pompe à chaleur s’impose. Avec une meilleure performance énergétique, le système air/eau est optimal. Veillant à une bonne température dans le logement, elle se charge également de la climatisation.

Les particuliers qui respectent la réglementation pour installer une pompe à chaleur peuvent y prétendre. Cette prime (entre 2 500 et 4 000 euros) est un beau coup de pouce. Parmi les aides proposées pour toute pompe à chaleur air/eau, le prix de cette installation sera partiellement couvert. Les ressources sont prises en compte pour le calcul de cette prime.

Réglementation pour installer une pompe à chaleur et prime énergie

Dans le cadre de la RT 2013 et prochainement la RT 2020, les pompes à chaleur sont éligibles à des aides financières. La prime énergie en fait partie. Dès lors que vous avez un projet de rénovation énergétique, cette enveloppe peut être demandée. Le coefficient de performance et le choix d’une pompe chaleur NF sont pris en compte dans le calcul de cette prime.

Le crédit d’impôt pour l’installation d’une pompe à chaleur

Tous les travaux d’économie d’énergie donnent droit au crédit d’impôt. Dans le cadre de la transition énergétique, la chaleur géothermique permet de réduire sa consommation d’électricité. Lorsque la pompe à chaleur air/eau est installée par un expert RGE, une demande d’aide financière en France pourra être obtenue.

Les aides supplémentaires pour l’installation d’une pompe à chaleur

Écoprêt à taux zéro et TVA à 5,5 % complètent la liste des aides financières pour une pompe à chaleur géothermique. Enfin, sachez que l’ANAH peut octroyer des subventions complémentaires. L’objectif de ces aides est de permettre de baisser le niveau global de sa consommation d’énergie.

Se chauffer au vert