Quelles sont les étapes pour installer une pompe à chaleur ?

Avant de pouvoir vous chauffer, vous devrez respecter les différentes étapes pour installer une pompe à chaleur. De l’étude préalable au choix de votre matériel en passant par le lieu où l’installer, découvrez comment réaliser vos travaux efficacement.

Première étape : l’analyse de l’existant

Toute installation de pompe à chaleur commence par plusieurs études. Vous devrez donc réaliser un diagnostic de votre logement pour évaluer son niveau d’isolation. Il conviendra ensuite de vous pencher sur vos installations déjà en place. En effet, vous ne pourrez pas installer la même pompe à chaleur si vous disposez d’un parquet chauffant dernier cri ou de radiateurs plus anciens. En faisant l’inventaire de vos ressources d’énergie disponibles et une étude des possibilités de votre terrain, vous pourrez affiner votre choix entre une pompe à chaleur géothermique et une pompe à chaleur aérothermique par exemple.

Deuxième étape : le choix de l’énergie

Une fois ces deux points terminés, vous devrez vous intéresser à l’extérieur de votre habitation. Selon le terrain dont vous disposez, sa nature, ses dimensions et les sources d’énergies qui y sont disponibles, air ou eau, le choix final de votre installation ne sera pas le même. Il est toutefois important de savoir que l’installation d’une pompe à chaleur est généralement possible dans tous les types de logement, pour peu que l’on tienne bien compte du terrain et que l’on adapte correctement les lieux et sa méthode d’installation.
Pour choisir votre pompe à chaleur, vous devrez aussi comparer les performances de chacune et les conditions nécessaires en termes de production possible et d’installation. Parmi les différents modèles à votre disposition, les plus courants sont :

  • une PAC géothermique à capteurs verticaux,
  • une PAC géothermique à capteurs horizontaux,
  • une PAC à captage d’eau de surface
  • une PAC air/air ou air/eau

Troisième étape : les démarches

Quand l’ensemble de ces informations seront réunies, vous pourrez commencer vos démarches administratives, mais aussi vous pencher sur les aides existantes et faire réaliser plusieurs devis. En effet, vous ouvrirez peut-être droit à une prime énergie ou un éventuel crédit d’impôt. Une pompe à chaleur, peu importe son modèle, est une très bonne solution pour réaliser des économies d’énergie. Cette démarche est donc encouragée financièrement par le gouvernement pour favoriser la transition énergétique française.

Quatrième étape : les travaux préparatoires

En amont de l’installation de votre pompe à chaleur, vous devrez peut-être faire réaliser quelques travaux. Selon le modèle choisi, vous devrez peut-être faire creuser une tranchée, élaguer ou couper un arbre. Tout dépendra bien entendu du mode de fonctionnement de votre appareil et de la configuration de votre terrain.
Le but de ces pré-travaux sera de préparer les lieux. De cette façon, lorsque la pose de votre pompe à chaleur sera possible, tout ira beaucoup plus vite. Ainsi, vous ne perdez pas de temps et l’artisan auquel vous faites éventuellement appel n’en perdra pas non plus.
Pour une production énergétique idéale, ce temps devra aussi être utilisé pour renforcer l’isolation de votre logement au niveau de vos fenêtres, de vos murs ou même de votre mode de chauffage existant. Vous obtiendrez de cette façon les conditions optimales pour des performances renforcées.

Cinquième étape : l’installation de votre pompe à chaleur

Votre pompe à chaleur vous sera utile pour renforcer le système de chauffage de votre logement, mais aussi pour la production d’eau chaude sanitaire ou pour chauffer votre piscine. Votre maison devra donc accueillir deux unités différentes. L’une d’entre elle sera placée à l’extérieur et sera munie des différents capteurs d’eau ou d’air selon le modèle choisi. Un circuit contenant du fluide frigorigène sera ensuite raccordé. C’est ce fluide qui changera d’état pour transmettre la chaleur collectée à la seconde unité de votre pompe à chaleur.
Cette seconde unité sera installée à l’intérieur de votre maison et vous permettra de gérer les différents réglages dont vous aurez besoin au cours de l’année. Nous attirons votre attention sur la nécessité d’une bonne compatibilité entre les matériaux que vous choisirez et les températures d’eau circulant à l’intérieur. En effet, vous ne pourrez pas utiliser le même matériel pour une production à basse température et une production à haute température.

Si les particuliers peuvent dans certains cas installer eux-mêmes leur pompe à chaleur, cela nécessite tout de même de bonnes notions. N’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel dès le début de votre projet. Vous pourrez ainsi éviter les erreurs ou les dysfonctionnements qui seront parfois plus difficiles à réparer qu’à éviter.

Se chauffer au vert