Comment isoler vos combles aménagés ou perdus?

12Votre facture d’énergie grimpe en flèche? Vous avez une sensation de froid et d’humidité dans votre logement? Avez-vous pensé à faire isoler les combles de votre maison? Au même titre que vos murs et vos fenêtres, l’isolation des combles est recommandée pour éviter les déperditions de chaleur et bénéficier du confort d’une isolation thermique optimale.
Pour l’isolation de vos combles, il existe plusieurs techniques et matériaux. Faut-il utiliser de la laine de verre, la laine de roche, la ouate de cellulose? Devez-vous appliquer la méthode de l’isolation par soufflage, poser des panneaux isolants? Tout dépendra de la configuration de vos combles et de votre charpente.

Pourquoi isoler vos combles?

L’isolation des combles contribue à améliorer votre confort et la performance énergétique de votre logement, en réduisant notamment votre consommation de chauffage.
Il est à noter que selon l’ADEME, le toit est le principal poste de déperdition de chaleur lorsqu’un logement est mal isolé. Parmi les travaux de rénovation énergétique, l’isolation des combles est en haut de la liste.

Que sont les combles d’une maison?

Dans votre maison, les combles sont la partie entre le dernier plancher et votre toiture.
On parlera de combles aménagés ou aménageables lorsque la charpente n’occupe pas une place importante et qu’il est possible de créer une pièce habitable.
Quant aux combles perdus, l’espace est souvent traversé par la charpente et l’accès difficile. L’isolation est plus complexe et requiert une technique spécifique.

Quelles sont les conséquences de combles mal isolés?

Dans votre maison, la chaleur monte et si votre toit est mal isolé, celle-ci s’échappe par l’extérieur. Une toiture mal isolée peut vous faire perdre jusqu’à 30 % de chaleur en hiver. Une mauvaise isolation des combles a également un impact en été. Une bonne isolation permet de bloquer l’air chaud qui circule sous la couverture, c’est ce qu’on appelle l’étanchéité de l’air. Ainsi, vous préservez votre logement de la chaleur durant l’été.
Si vous souhaitez profiter de votre logement en réalisant des économies d’énergie, l’isolation de vos combles et de vos rampants (toiture) doit être réalisée au même titre que vos fenêtres, vos murs ou encore votre sol.
Outre vos combles, il est important de contrôler l’état de votre charpente en bois. Une mauvaise étanchéité peut également entraîner des déperditions thermiques et la présence d’humidité.

Comment isoler vos combles?

L’isolation des combles peut être réalisée soit lors d’une construction neuve soit dans le cadre de travaux de rénovation énergétique de votre maison.
Avant de commencer les travaux d’isolation, plusieurs questions sont à se poser. Quels matériaux choisir? Quelle technique utilisée? Plusieurs facteurs entrent en compte : la configuration de vos combles, de votre charpente, votre budget…

Quels sont les matériaux pour isoler les combles?

Quel type d’isolant poser? Pour l’isolation des combles, il existe différents matériaux isolants dont les prix et la performance diffèrent :

  • Les isolants minéraux : la laine de verre ou laine de roche. Ce sont les isolants les plus utilisés. Ils allient performance et petits prix (environ 12 € le mètre carré). Vous les trouvez sous la forme de rouleaux, de panneaux et de flocons à souffler.
  • Les isolants naturels : l’ouate de cellulose, la laine de chanvre, la laine de mouton. Ces isolants ont de bonnes performances thermiques. Leurs prix sont plus élevés (30 € à 40 € le mètre carré).
  • L’isolant synthétique : le polystyrène. Certes, son prix est le moins cher (environ 5 € le mètre carré), cependant il a un impact sur l’environnement.

Il est à noter que la laine de verre est très utilisée comme isolant, car elle possède plusieurs qualités : imputrescible, légère, résistante au feu et aux rongeurs. Toutefois, pour sa mise en oeuvre, il est conseillé de faire appel à un professionnel, car elle demande une protection spéciale.
Pour l’isolation des combles, le choix des matériaux isolants est déterminant. Pour vous aider à y voir clair, vous trouvez sur ces produits le coefficient de résistance thermique qui vous permet de déterminer la qualité de l’isolant.
Ce coefficient de résistance thermique indique la capacité de l’isolant à résister au passage de la chaleur. Il est à noter que l’épaisseur de l’isolant est un critère important. Pour l’isolation des combles, au minimum 200 mm d’épaisseur sont préconisés. Sachez qu’il existe une réglementation thermique en vigueur, déterminante pour l’obtention de certaines aides de l’État.

Quelle technique d’isolation choisir?

La méthode pour isoler les combles dépend de leur installation, selon qu’ils sont aménagés ou perdus.
Pour les combles non aménagés ou perdus, la plus utilisée est l’isolation par soufflage. Cette méthode est employée pour toutes les installations de charpente (en bois, industriel) et les combles difficiles d’accès. À l’aide d’une machine, un matériau isolant est insufflé dans la partie concernée. Généralement, l’isolant est la laine de verre, mais il est possible d’utiliser la laine de roche, la laine de chanvre ou la ouate de cellulose.
Pour les combles non aménagés faciles d’accès, on utilise aussi la technique de l’épandage. Elle consiste à épandre un matériau isolant en flocons. Au lieu d’employer une machine, on se sert d’un râteau. Une alternative est l’installation de rouleaux isolants.
Pour l’isolation des combles aménagés, celle-ci se fait soit par l’intérieur soit par l’extérieur. Pour l’isolation des combles par l’intérieur, des panneaux rigides ou semi-rigides sont posés. Quant à l’isolation sous toiture, de la laine peut être posée entre les chevrons ou sous les rampants avec l’installation d’un frein pare-vapeur.
Vos combles aménagés peuvent être également isolés par l’extérieur. Cette technique est plus onéreuse, car elle consiste à retirer la couverture de votre toit et de poser des rouleaux ou des panneaux d’isolants. La technique la plus connue est celle du sarking.

Quelles sont les aides pour l’isolation de vos combles?

Si vous envisagez l’isolation des combles dans le cadre de travaux de rénovation, privilégiez un professionnel certifié RGE. Ce qui vous permettra de prétendre aux aides financières comme le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), l’éco-prêt à taux zéro. Sachez également que les travaux d’isolation thermique peuvent bénéficier de la prime énergie (sous conditions).

Pour réaliser une isolation adaptée à vos combles, n’hésitez pas à demander les conseils d’un professionnel. Pour vos travaux de rénovation énergétique, demandez plusieurs devis avant de prendre votre décision.

Se chauffer au vert