Choisir une pompe à chaleur : nos conseils

Les pompes à chaleur, ou PAC, sont réputées pour leur faible consommation d’énergie et leur facilité d’utilisation. De nombreux foyers optent désormais pour ce mode de chauffage efficace qui fonctionne en puisant la chaleur dans l’environnement.
Certains modèles de PAC ont la particularité de chauffer votre habitation, mais aussi de produire de l’eau chaude sanitaire et de chauffer la piscine (particulièrement utile pour les piscine sous abris dans les régions froides). D’autres types de pompe à chaleur sont réversibles et s’utilisent comme des climatiseurs durant l’été. Certaines PAC fonctionnent sur un système de basse température, tandis que d’autres fonctionnent à haute température.
Avec les nombreux modèles existants dans le commerce, il n’est pas facile de s’y retrouver. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour choisir une pompe à chaleur adaptée à vos besoins et mener à bien votre projet.

Les différents types de pompe à chaleur

Les pompes à chaleur aérothermiques

Il s’agit du type de PAC le plus répandu sur le marché et le moins cher. Correctement dimensionnée, une pompe à chaleur à air est capable de chauffer l’ensemble d’un logement. Les pompes à chaleur aérothermiques fonctionnent en captant les calories présentes dans l’air.
Les PAC air/air apportent de la chaleur ou de la fraîcheur dans l’habitation à l’aide de diffuseurs d’air comme les ventilo-convecteurs ou les diffuseurs centralisés. Une PAC air/air est indépendante des autres systèmes de chauffage, elle nécessite la mise en place d’un réseau de circulation d’air dédié à son fonctionnement.
Les PAC air/eau peuvent être raccordées au circuit de chauffage du logement, leur installation est de ce fait plus simple que celle des PAC air/air. La chaleur est diffusée dans l’habitation par le biais de radiateurs, de planchers chauffants ou de ventilo-convecteurs à eau.

Les pompes à chaleur hydrothermiques et géothermiques

Les pompes à chaleur hydrothermiques récupèrent les calories au niveau de ressources en eau telles que des nappes phréatiques. Les PAC géothermiques, quant à elles, possèdent des capteurs profondément enfouis dans le sol dans lequel ils captent les calories. Leur fonctionnement, au niveau de la distribution de la chaleur, reste le même que pour les PAC aérothermiques.
Ces deux types de PAC ont l’avantage d’être très performants : inutile de posséder un autre système de chauffage ! Vous ferez également de belles économies sur votre facture énergétique. Ces pompes à chaleur complexes nécessitent toutefois l’obtention de plusieurs autorisations administratives pour pouvoir être installées.
Choisir une pompe à chaleur géothermique ou hydrothermique demande également un gros investissement financier, lié à des travaux de grande envergure (forages jusqu’à cent mètres de profondeur pour les capteurs géothermiques).

Choisir une pompe à chaleur en fonction de divers critères

Rénovation

Dans le cadre d’une rénovation, il est judicieux de choisir une pompe à chaleur aérothermique. Facile à poser, elle ne demande aucune mise en oeuvre complexe ni de captage en profondeur. Si vous souhaitez conserver votre circuit de chauffage central actuel, vous pouvez opter pour une pompe à chaleur air/eau. Celle-ci peut facilement être intégrée à un système de chauffage pour alimenter des radiateurs basse température, un plancher chauffant ou un chauffe-eau électrique. Il s’agit d’un système de chauffage efficace qui peut être utilisé en plus d’un chauffage classique avec une chaudière ou des radiateurs.
Pour économiser un maximum de place à l’intérieur, installer une pompe à chaleur monobloc air-eau peut être une bonne solution. Une pompe à chaleur bibloc demande plus d’espace, y compris à l’intérieur, mais possède de meilleures performances énergétiques.

Construction

Vous faites construire et vous voulez réduire considérablement votre consommation d’énergie ? Si vous disposez d’un grand terrain et d’un budget conséquent pour votre système de chauffage, vous pouvez choisir une pompe à chaleur géothermique. Un terrain suffisamment grand est en effet nécessaire pour effectuer des forages et installer des capteurs géothermiques en profondeur. La mise en place d’une telle installation reste cependant soumise à la nature et à la composition du terrain.
Avec un budget plus modeste, nous vous conseillons de choisir une PAC air/air, qui ne demande pas de gros travaux pour être installée. Ces systèmes sont généralement des pompes à chaleur réversibles qui permettent de réguler la température intérieure tout au long de l’année.

Dimensionnement

Afin de choisir une pompe à chaleur adaptée à votre maison, il est préférable de faire appel à un professionnel. Celui-ci procédera à une expertise complète de votre logement en évaluant son volume et la qualité de son isolation. Le spécialiste sera en mesure de vous conseiller le meilleur choix de PAC, avec un dimensionnement optimal. Ce critère s’avère très important : une pompe surdimensionnée aura un prix plus élevé et consommera plus d’électricité. À l’inverse, une pompe sous-dimensionnée sera peu performante et devra être associée à un chauffage d’appoint pour atteindre le confort thermique souhaité.

Performance et avantages

La PAC peut également être choisie en fonction de sa puissance et de son COP (Coefficient de Performance), qui correspond à son rendement énergétique. Avec une puissance suffisamment importante, vous pouvez non seulement chauffer votre intérieur, mais aussi chauffer votre eau sanitaire et l’eau de votre piscine.
Notez que le COP a son importance en ce qui concerne les subventions. En fonction de sa valeur (3,4 pour une PAC air/eau), vous pouvez bénéficier d’aides financières comme un crédit d’impôt de 30 % sur le montant de votre facture. Il est également possible d’obtenir la TVA à 5,5 % et l’écoprêt à taux zéro. Pour connaître les conditions de droit aux aides, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des sites officiels du gouvernement et à faire appel à un installateur certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Chauffage écologique et énergies vertes