Poêles mixtes à bois et granulés : fonctionnement et installation

Le poêle mixte à bois et granulés est un appareil de chauffage très intéressant. Il permet de profiter du spectacle des bûches en flammes tout en bénéficiant de la chaleur diffuse et efficace offerte par les granulés. L’intervention de ces deux combustibles apporte un vrai confort dans la maison. Installer un poêle mixte à bois et granulés offre bien des avantages.

Comment fonctionne le poêle mixte à bois et granulés ?

Le poêle mixte ressemble à la voiture hybride dans son mode de fonctionnement. Les deux font appel à deux énergies différentes pour fonctionner, de façon alternative. Il utilise à la fois la combustion du bois et celles des granulés, appelés aussi pellets. Il s’utilise de deux façons :

  • avec les bûches de bois à charger par la façade ;
  • avec les granulés à mettre dans le réservoir prévu. Selon la taille de ce dernier, la puissance du poêle et la température programmée, l’autonomie de fonctionnement avec les pellets oscille entre un et quatre jours.

Cette mixité garantit un chauffage continu. Quand le poêle détecte la fin de la combustion des bûches, il passe alors en mode pellets. Ce système de fonctionnement lui permet d’avoir un rendement exceptionnel : de 75 à 90 % selon les produits.

Pourquoi choisir un poêle mixte ?

Le poêle mixte offre de nombreux avantages à ceux qui ont fait le choix d’équiper leur maison d’un tel produit.

  • Son rendement offre une solution de chauffage écologique.
  • Il permet de faire des économies d’énergie, et le prix des bûches et des pellets est également plus bas que l’électricité. Côté financier toujours, son installation peut bénéficier d’aides financières (prime Énergie, crédit d’impôt, etc.).
  • Certains modèles disposent d’une programmation électrique pour encore plus de confort et d’économies : le poêle ne chauffe que lorsque vous en avez besoin.
  • Le poêle offre le spectacle apaisant d’un feu de bûches dans un foyer fermé telle une cheminée classique.
  • Il est facile à gérer au quotidien, les pellets formant très peu de déchets après leur combustion.
  • Les constructeurs proposent une large gamme de modèles : dimensions, design, puissance. Ce choix permet de trouver un produit adapté à ses besoins, aussi bien sur le plan de la décoration que de la puissance du rendement.

Les inconvénients du poêle mixte

Si ces avantages sont nombreux et que le simple fait de réaliser des économies d’énergie est un argument de taille, il faut également prendre en compte les quelques inconvénients de ces poêles mixtes avant de procéder à l’achat.

  • Le prix est un critère à prendre en compte : le poêle mixte est plus cher qu’un poêle à pellets classique. Cela se justifie notamment par la technologie embarquée, par des options supplémentaires comme la fonction autonettoyante par exemple.
  • Ces technologies (pour la programmation du chauffage, le maintien de la température, le contrôle des réservoirs, etc.) imposent la présence de beaucoup d’électronique, potentiellement sujettes à pannes.
  • L’entretien du foyer est quotidien pour désobstruer les orifices des creusets et garantir l’allumage.
  • Le stockage : les bûches de bois et les granulés demandent un espace de rangement plus important, et toujours dans un endroit abrité et sec.
  • L’encombrement du poêle : les modèles mixtes sont plus encombrants, il demande donc plus d’espace dans votre pièce à vivre. Il se nera pas non plus possible d’avoir des designs plus modernes et chics comme c’est le cas pour les cheminée, avec les modèles suspendus.

Comment bien choisir son poêle mixte ?

Parmi les critères déterminants à prendre en compte dans le choix de son modèle, la puissance du poêle est l’un des points sur lesquels vous devrez vous montrer le plus attentif. Sur ce point, un professionnel doit intervenir pour vous éviter la surconsommation et la surchauffe, ou au contraire un sous-régime qui pourrait endommager le poêle. Vous déterminerez avec lui la puissance dont vous avez besoin en lui apportant des informations sur l’isolation de votre habitat, votre lieu de vie, la surface que vous souhaitez chauffer, etc.
Parmi les autres critères, vous devrez également savoir si vous utiliserez sur le long terme les bûches de bois, avec tout l’entretien que cela demande, ou si vous n’utiliserez que le confort des granulés. Dans ce cas, un simple poêle à pellets suffira.

L’installation d’un poêle mixte bois et granulés

L’installation d’un poêle mixte requiert l’intervention d’un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification est indispensable pour obtenir des aides financières. Mais au-delà de l’aspect économique, il est le seul à vous apporter des conseils quant à la bonne utilisation du poêle mixte et à procéder à une installation complète et sécurisée.
Cette installation peut s’avérer complexe, notamment pour l’évacuation des fumées par le toit ou par la façade via un conduit de 150 mm de diamètre. Il est possible de faire installer un réseau de canalisation pour permettre de faire circuler la chaleur dans toute la maison. Ces travaux sont donc conséquents et incluent également l’installation d’une dalle isolante au sol, sous le poêle.

Se chauffer au vert