Quels sont les types de poêles à granulés ?

À l’instar du poêle à bûches, le poêle à pellets permet de se chauffer mieux et moins cher. Utilisant un combustible renouvelable, ces appareils sont éligibles aux aides comme la Prime Renov’. Pour ce faire, ils doivent être installés par un professionnel RGE certifié Qualibois.
Pour chauffer votre maison, vous avez le choix parmi différents modèles de poêles à granulés. Apprenez comment fonctionne un poêle à granulés et quels sont ses avantages selon son type. Retrouvez également nos conseils d’entretien pour votre poêle à pellets.

Le fonctionnement d’un poêle à pellets

Le fonctionnement du système de chauffage est commun à tous les types de poêles à pellets. De l’air comburant est tiré à l’intérieur ou à l’extérieur du logement. En contact avec le combustible, le granulé, l’air produit de la chaleur par combustion.
L’énergie est restituée dans le logement par convection, ventilation ou rayonnement. Les fumées émanant de la combustion sont évacuées à l’extérieur par un conduit de cheminée.

Focus sur le poêle à granulés de bois

À l’achat de votre poêle, faites-le choix d’un appareil labellisé Flamme Verte. Cette certification garantit sa qualité de fabrication.
Selon l’installation, vous bénéficiez d’un système de chauffage centralisé ou d’appoint pour votre logement. Le confort thermique de votre maison dépend de la puissance de l’appareil et de son rendement. Découvrez quels sont les différents types de poêles à granulés et leurs avantages.

Les poêles utilisant un système de chauffage décentralisé

L’utilisation d’un poêle à granulés en chauffage d’appoint dans une seule pièce repose sur un système décentralisé. Consultez l’avis d’un professionnel qui saura vous conseiller sur le mode d’installation. Si vous n’avez pas de cheminée, il faudra constuire un conduit d’évacuation pour les fumées.

Le poêle à pellets à convection naturelle

Ce poêle peut utiliser ou non un système électrique. L’air chauffé dans le réservoir se propage dans la pièce par le bas. La température monte plus rapidement que par rayonnement. Quand le poêle n’utilise pas d’électricité pour fonctionner, il est très économique et silencieux. L’achat de ce type de poêle vous revient à environ 1500 euros pour les modèles d’entrée de gamme.

Le poêle à granulés à convection forcée ou air pulsé

C’est le modèle de poêle électrique au meilleur prix, disponible à partir de 500 euros. Équipé d’un ventilateur, le poêle expulse l’air chauffé dans la pièce. La version à double combustion a un rendement de 75 % contre 50 % pour la version classique.

Le poêle à granulés étanche donne un meilleur rendement

Un logement neuf ou construit aux normes BBC et RT2012 est parfaitement adapté à son installation. Votre maison doit être bien isolée pour garantir l’étanchéité du poêle. À la différence des autres modèles de pôeles à granulés, l’air est tiré à l’extérieur. Ce poêle offre le meilleur rendement, au minimum 90 %, et une autonomie supérieure.

Les poêles à granulés utilisant un système de chauffage centralisé

Des travaux sont nécessaires pour relier votre poêle à granulés au système central de chauffage. Vous chauffez l’ensemble de votre maison à une puissance optimale. Vous bénéficiez d’une meilleure autonomie de votre appareil qui consomme moins d’énergie.

Le poêle à granulés à canalisations

L’installation d’un poêle canalisable doit se faire impérativement dans une pièce ventilée. L’apport de chaleur dans toutes les pièces se fait par canalisations. Ce modèle convient parfaitement à une maison de grande surface.

Le poêle à pellets hydro fournit de l’eau chaude sanitaire

Pour chauffer votre logement et l’eau sanitaire, faites le choix d’un poêle à hydro. Équipé d’une réserve d’eau, ce modèle de poêle peut remplacer une chaudière. La chaleur se diffuse dans les radiateurs. En parallèle, le poêle hydro chauffe l’air de la pièce où il est installé.

Conseils d’entretien de votre poêle à pellets

Pour votre sécurité et la longévité de votre appareil, vous devez l’entretenir régulièrement. Une fois par an, vous devez également prévoir une visite de maintenance par un professionnel. Suivez nos conseils pour l’entretien de votre poêle à granulés.

L’entretien de votre poêle à faire soi-même

Nettoyez régulièrement les cendres à l’intérieur et autour du poêle. Suivez scrupuleusement les consignes de sécurité délivrées dans le mode d’emploi de votre appareil.
Si la vitre de votre poêle est fréquemment encrassée, consultez votre manuel d’utilisation. Il peut s’agir d’un mauvais réglage voire d’un mauvais dimensionnement. Dans le doute, contactez votre installateur ou la marque pour plus de renseignements.

L’entretien de maintenance annuelle obligatoire

Au minimum une fois par an, un technicien qualifié doit vérifier votre installation. C’est une obligation légale qui incombe à tous les propriétaires de poêles à granulés. Le professionnel procède au ramonage et s’assure que les pièces de votre appareil ne sont pas défaillantes. Vous évitez ainsi une intoxication au monoxyde de carbone.

Comment bien stocker vos granulés de bois ?

Tout comme les bûches de bois, le granulé supporte mal l’humidité. Conservez vos granulés en sac dans un endroit sec et ventilé sur une surface surélevée. Préservez de l’air et de l’eau vos granulés en vrac dans un silo.
Maintenant que vous en savez plus sur les modèles de poêles à granulés, trouvez le bon distributeur. Souvenez-vous de multiplier les devis avant d’arrêter votre choix sur les modèle et prix de votre appareil.

Se chauffer au vert